Bienvenue ^^ Sawadee khrap !

>

Je vous souhaite la bienvenue sur cet espace, prenez plaisir à regarder les articles, images, vidéos et si vous aimez ... et bien partagez :)

Khop Khun Khrap ^^


la page FB :

https://www.facebook.com/Issan.en.Thailande




mercredi 21 mai 2014

Coup d'Etat - Point sur la situation à Bangkok (mise à jour)

22/05/2014

COUP D'ETAT

Une intervention radicale des militaires thaïlandais était devenue plus que prévisible depuis leur décision, mardi, d’imposer la loi martiale et de prendre le contrôle des médias audiovisuels à Bangkok. Il n’est pas sûr, toutefois, que le «putsch» était programmé dans ses moindres détails. En convoquant mercredi, puis à nouveau aujourd’hui, les responsables des différentes factions politiques thaïlandaises, l’armée a semble-t-il cherché à obtenir d’elles un compromis, comme la nomination d’un gouvernement intérimaire de technocrates sur lequel elle aurait pu avoir un droit de regard.

Le fait que la communauté internationale soit restée relativement passive cette semaine, à l’annonce de la loi martiale, et l’impossibilité de dégager un accord entre les protagonistes de la crise qui paralyse ce pays d’Asie du sud-est, ont sans doute été les facteurs décisifs. Jusque-là, cette prise de pouvoir, il faut le noter, s’est déroulée sans coup férir. Les leaders des différents groupes politiques, conviés à venir discuter au club de l’armée à Bangkok, ont été arrêtés sur place, sans violence. La question est maintenant de savoir si dans les provinces, ce nouvel ordre militaire est accepté. Ou si des groupes entreprennent de résister.

La Thaïlande va-t-elle sombrer dans la violence?
Pour l’heure, ce n’est pas le cas. La capitale, Bangkok, est restée calme ces deux derniers jours, malgré l’annonce de la loi martiale. Les partisans du gouvernement déchu de madame Yingluck Shinwatra ne semblent pas avoir une stratégie claire de résistance. Il est en revanche difficile d’écarter une flambée de violence. Dans certaines provinces du nord et nord-est du pays, la famille Shinawatra, grande perdante de ce coup d’Etat, dispose d’atouts puissants et d’un large soutien.
Il est aussi possible que s’ouvre une période de règlements de compte entre les "Chemises rouges", qui soutiennent le gouvernement renversé, et leurs opposants irréductibles regroupés autour de Suthep Thaugsuban, un ancien ministre de l’intérieur. A priori, les soldats ne devraient pas avoir de difficulté à quadriller le centre de la capitale où se trouve l’ambassade de Suisse, et où les manifestants anti-gouvernement avaient établi leurs quartiers, dans l’enceinte du grand parc de Lumpini. Les banlieues populaires de Bangkok pourraient en revanche être le théâtre d’actions plus violentes. Idem pour les grandes villes de l’Isan, la région rurale du nord est.
Il apparaît assez peu probable, en revanche, que les zones touristiques comme Phuket, Hua Hin ou Koh Samui dans le sud et le centre de la Thaïlande sombre dans la violence. D’abord parce que le gouvernement sortant n’était guère populaire dans ces provinces. Ensuite parce que l’enjeu politique y est moindre.

(source : Richard Werly/Le Temps)


 

annonce du coup d'état à la télévision.
Leurs visages sont apparus sur toutes les chaînes de télévision : Prayuth Chan-ocha, le chef de l’armée thaïlandaise, entouré de quatre généraux des forces armées et de la police, vient de saisir le pouvoir en Thaïlande. Un couvre-feu est imposé de 22h à 5h. (source : gavroche)


 Le général Prayuth a annoncé que le Coup d'Etat était destiné à protéger la vie des citoyens. "La Thaïlande prendra soin des étrangers et poursuivra ses relations avec les pays étrangers", a-t-il dit. Le général Prayuth, le chef de la police et les chefs des autres forces armées sont allés à la télévision pour annoncer le coup après la réunion organisée à l'Army Club.

 L'armée thaïlandaise a imposé un couvre-feu à partir d'aujourd'hui de 22h à 5h.

21/05/2014

Point sur la situation à Bangkok




Suite à la déclaration de la loi martiale par l’Armée Royale Thaïlandaise à 3h du matin aujourd’hui pour l'ensemble de la Thaïlande, la vie continue normalement.
Selon le communiqué de l'Armée, il ne s’agit pas d’un coup d'Etat, mais d’un moyen de rétablir la paix et l’ordre parmi les antagonistes politiques.
Le public ne doit pas céder à la panique et doit continuer à vivre au quotidien comme d'habitude.

Il n'existe actuellement aucun couvre-feu en place à Bangkok ou dans d’autres destinations touristiques de Thaïlande.
Les résidents locaux et les visiteurs internationaux peuvent continuer à circuler dans la capitale ainsi que dans tout le royaume comme à l'accoutumée.
Toutefois, il est vivement conseillé aux personnes devant prendre l’avion aux aéroports internationaux de Suvarnabhumi et de Don Mueang de prévoir une marge de 3-4 heures pour s’y rendre afin d’éviter le trafic chargé sur certaines routes.

L’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) suit de près la situation, et tient à informer les visiteurs et l'industrie du tourisme que tous les organismes publics et privés concernés consacreront tous leurs efforts à assurer le confort des touristes.

Tous les transports publics et les attractions comme les aéroports, les sites touristiques et les centres commerciaux, sont actuellement ouverts et fonctionnement normalement.

Pendant ce temps, la situation demeure normale sur les lieux de rassemblement des groupes anti et pro gouvernement à Bangkok.

Les sites de rassemblement des groupes anti-gouvernementaux sont situés dans les zones environnant Government House (au pont Makkhawan Rangsan sur Ratchadamnoen Nok Avenue et au pont Chamai Maruchet sur Phitsanulok Road), le complexe du Gouvernement sur Chaeng Wattana Road et le monument de la Démocratie sur Ratchadamnoen Klang Avenue (un site de camping).
Le site de rassemblement du groupe pro-gouvernemental se trouve sur Aksa Road dans la banlieue ouest de Bangkok.

Les touristes visitant le royaume sont invités à être vigilants et à éviter les sites de manifestations, ainsi que les zones où des foules peuvent se rassembler.
Les voies de circulation dans les zones de Bangkok où les manifestations se déroulent peuvent être embouteillées ou soumises à une fermeture temporaire selon les actions des manifestants.



En dépit des perturbations de la circulation sur quelques routes de la capitale dues aux manifestations politiques actuelles et aux mouvements de l'armée, la vie dans la plupart des quartiers de Bangkok et dans toute la Thaïlande continue comme à l'habitude.

Bangkok est une grande ville et il est donc possible pour les résidents locaux et les visiteurs internationaux d’éviter les sites de démonstration et les trajets des manifestations. Le trafic dans la plupart des quartiers de la ville demeure normal et presque toutes les routes et autoroutes ne sont pas affectées par les évènements.

Toutes les principales attractions touristiques de la capitale thaïlandaise, y compris le Temple du Bouddha d'émeraude, le Grand Palais et le Temple de l'Aube, sont ouverts normalement. Les touristes peuvent visiter toutes les attractions en utilisant les moyens habituels de transport dont les autobus, les fourgonnettes et les transferts en voiture organisés par les voyagistes, les taxis, le métro aérien et souterrain, le bateau et le service de ferry.
Les entreprises, notamment les banques, les stations d'essence, les hôtels, les spas, les restaurants, les lieux de divertissement, les cinémas, les centres de congrès, les centres commerciaux, hypermarchés, magasins de proximité, les pharmacies, les hôpitaux sont ouverts et fonctionnent normalement. Les Les services de téléphone (fixe et mobile) et Internet sont disponibles 24/7 comme d'habitude .
Tous les aéroports de Bangkok et de Thaïlande sont ouverts et fonctionnent normalement .



Numéros utiles
TAT Call Centre 1672
Tourist Police Call Centre 1155
Traffic Police Call Centre 1197
BMTA (city bus and van service) Call Centre 1348
BTS Hotline +66 (0) 2617 6000
MRT Customer Relations Center +66 (0) 2624 5200
SRT (train service) Call Centre 1690
Transport Co., Ltd., (inter-provincial bus service) Call Centre 1490
AOT (Suvarnabhumi Airport) Call Centre 1722
Suvarnabhumi Airport Operation Centre (temporary) +66 (0) 2132 9950 or 2
Don Mueang Airport Call Centre +66 (0) 2535 3861, (0) 2535 3863
Thai Airways International Call Centre +66 (0) 2356 1111
Bangkok Airways Call Centre 1771
Nok Air Call Centre 1318
Thai AirAsia Call Centre +66 (0) 2515 9999



source : http://www.tourismethaifr.com/news





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

pas de problèmes :)